Jardins

Dans mon jardin d'une école des Alpes Maritimes, je récolte des haricots verts semés quelques mois auparavant.

Bien au-delà des chiffres et des lettres, je suis invité à la découverte d’un espace nature dans lequel je peux me relier à certains éléments de la vie, et entre autre devenir acteur de ma nourriture.

Je m’exprime avec respect, bienveillance et dans le partage, à travers des activités créatives, artistiques, productives en prenant conscience de mon environnement.

 

 

Ce jardin a été créé et est entretenu par l’association Selva.

 

L’association Selva a créé plusieurs jardins scolaires dans les Alpes Maritimes et au Sénégal et elle a participé à plusieurs jardins collectifs.

 

Notre conception du jardin se base sur :

 

  • Ne jamais laisser la terre à nue.
  • Etaler un "mulch ou paillis" (voir principe et définition) placé à l’automne, combiné avec tous les déchets végétaux de la cuisine.
  • Chaque année, faire une jachère sur un tiers de la surface du jardin.
  • Pratiquer les rotations de cultures.
  • Associer les plantes pour une bonne combinaison entre elles.
  • Utiliser des semences de qualité, apprendre à les récolter et les semer.
  • Afin d'optimiser les plantations, les récoltes et l’entretien, utiliser un calendrier lunaire.
  • Ne pas mettre de fumier et de produits animaux pour éviter de nombreux parasites.
  • Proscrire les produits provenant de l’agro-chimie.

 

Activités proposées

 

  • Maraîchage sans labour sur une terre bien mulchée.
  • Apprendre à récolter les semences de fruits, de légumes, d’arbres et à les semer dans les meilleures conditions possibles.
  • Plantations d’arbres (avec leurs propres semences) et de plantes aromatiques et médicinales.
  • Eveil artistique : ateliers de dessin, de peinture...
  • Eveil corporel : jeux d’équilibre, jonglage, prise de conscience du corps dans l’espace...
  • Eveil sensoriel : ateliers avec les plantes, voir, goûter, toucher, écouter, sentir...

 

En Casamance, dans un jardin collectif, une bonne épaisseur d’herbe est étalée autour des légumes déjà plantés.

 

Pour une expérience, certaines parcelles ne sont pas mulchées.

Trois jours après avoir été bien arrosées, les parcelles non mulchées sont complètement asséchées, alors que malgré les trois jours de soleil ardent, les parcelles protégées par l’herbe sont encore bien humides.

 

Définition « mulch (paillis) »

 

En jardinage ou en agriculture, le mulch (paillis) est une couche de matériaux naturels (feuilles d’automne, herbes, foin, déchets verts …) étalée sur le sol.

  • Permet de ralentir l’évaporation de l’humidité due au vent et au soleil.
  • En toutes saisons, il régule la température du sol et limite les chocs thermiques.
  • En se décomposant, il enrichit le sol en matières organiques.
  • Il favorise la vie dans le sol qui abrite une faune riche et variée.
  • Permet de ne jamais bêcher ou labourer grâce aux vers de terre et nombreux micro-organismes du sol, qui aèrent et enrichissent le sol.
  • Diminue la présence des plantes non désirées.
  • Plus il est dense et épais (jusqu’à 20 cm dense), plus il est efficace et l’arrosage est réduit ou supprimé.

En savoir plus ...

 

_L'eau________________________________________________

 

L'eau qui recouvre 72% du globe terrestre est composée de 97% d'eau salée et de 3% d'eau douce.

Dans ce faible pourcentage d'eau douce, les glaces représentent 2,15 %, les eaux souterraines 0,63 %, les eaux de surface (lacs, fleuves, rivières...) seuleument 0,19 %.

Le pourcentage d'eau douce réellement disponible est très faible et la quantité utilisée par les sociétés humaines a triplé en 50 ans.

Sa consommation mondiale pour les pratiques agricoles est en moyenne de 75 % et atteint dans certains pays 92 %.

90 % de l'eau utilisée passe par les nappes phréatiques dont les pollutions souvent irréversibles sont principalement dues à l'agrochimie, à l'industrie, au traitement de l'eau...

L'eau douce disparaît à cause du réchauffement climatique engendré par la surconsommation humaine, l'agriculture intensive, la destruction du manteau végétal, l'urbanisation...

 

 

 

 

Pour améliorer l'accès à l'eau dans la vie de tous les jours et les activités agricoles, l'association Selva a concu une potence pour puiser l'eau et propose une formation pour apprendre à la fabriquer et en optimiser l'utilisation.

 

Cette potence à trois poulies conçue par l’association Selva et fabriquée dans un atelier local permet de puiser l’eau plus rapidement, avec beaucoup moins d’effort, sans être dépendant d’un quelconque système de puisage électrique ou thermique (200 litres en 10 à 15 minutes par poulie et par personne pour un puit de 10 mètres de profondeur). voir video ici

Association Selva (loi 1901)

- Mairie de Gourdon

La Colombière - 263, chemin du Colombier

06620 Gourdon

Siret : 39851445500037